Respect de l’autre et bienveillance boostent la performance.

Respect de l'autre et Bienveillance

Respect de l’autre et bienveillance boostent la performance.

Respect de l’autre et bienveillance boostent la performance. 514 335 Arexa Group

Pourquoi j’ai choisi de travailler avec confiance, bienveillance et humilité.

Édito de Franck Sauvonnet – Président AREXA
Le 17/11/2020

7 ans. J’ai vécu mes 7 premières années professionnelles à ne pas m’autoriser à être moi-même, être différent en franchissant les portes de mon bureau d’ingénieur en mécanique d’un constructeur automobile. C’est naturellement que j’ai été amené à réaliser un bilan de compétences. Ce fut un déclic dans ma prise de conscience de l’importance pour moi de briser la frontière entre personnalité professionnelle et personnalité privée. J’ai alors décidé de changer ma façon de travailler, puis plus tard de changer de métier.

J'avais envie d'être moi-même, tout le temps.J’avais envie d’être moi-même, tout le temps. L’authenticité au travail m’est apparue comme non seulement possible mais aussi souhaitable et surtout vitale. Pendant longtemps chez moi, émotions et monde du travail n’ont pas fait bon ménage. Managers et collaborateurs étaient priés de laisser leurs états d’âme, leurs affects et leurs sentiments loin de leur bureau, au profit d’une objectivité distanciée, rationnelle et froide. Aujourd’hui je suis convaincu du contraire.

J’aspirais de plus en plus à m’extraire de cette chape de plomb où la créativité était bridée, j’aspirais à me détacher d’un environnement professionnel parfois malveillant où l’intérêt particulier prévalait sur l’intérêt général.

L’esprit de compétition, le système hiérarchique pyramidal, le manque de reconnaissance et de respect, un management peu à l’écoute, peu disponible, peu empathique, parfois désagréable ou encore incapable de se remettre en question, de valoriser, de féliciter, d’encourager ses équipes étaient à l’opposé de ce que je suis. Cet environnement certes « caricaturé » était bien trop anxiogène pour moi. Cela me rappelait dans une certaine mesure des moments difficiles de ma scolarité, particulièrement en classes préparatoires. Certains de nos comportements dans le milieu professionnel pourraient s’expliquer en décryptant notre système éducatif. Sans vouloir polémiquer, force est de constater que nous sommes, dès notre petite enfance, classés, comparés, conditionnés et formatés pour être productifs.

Je n’oublierais pas la vague de suicides chez France Télécom dans les années 2008-2011 qui a fait trente-neuf victimes. Dans cette affaire, des dirigeants ont été accusés d’avoir utilisé des méthodes managériales extrêmes. D’autres situations analogues peuvent être citées comme les trois suicides liés aux conditions de travail, chez Renault au Technocentre de Guyancourt entre 2006 à 2007. Cette situation est bien réelle encore de nos jours.

« Le respect est le premier signe d’une bonne qualité de vie au travail, selon près de 3/4 des Français. Viennent ensuite la reconnaissance et l’épanouissement, preuve que les salariés considèrent la bienveillance comme un élément essentiel de leur vie professionnelle. D’ailleurs, avoir une bonne qualité de vie au travail a des effets extrêmement positifs. Le fait de se sentir écouté et respecter par son employeur vient galvaniser les employés. Lorsqu’une personne se sent vraiment intégrée à son entreprise, elle est nettement plus motivée pour fournir un travail de qualité : la productivité se retrouve donc boostée. La bienveillance au travail a également un impact direct sur la santé des membres d’une entreprise. Dans un milieu professionnel où une bonne entente règne entre employeurs et salariés (y compris entre les salariés entre eux), les risques de burn-out, de dépression ou de stress chronique sont nettement moins élevés. » – Selon une TNS Sofres 2013/2018.

“Créer ma propre société était dans l’ordre des choses, pour être libre, pour être moi-même.”

Créer ma propre société était dans l’ordre des choses, pour être libre, pour être moi-même, pour faire mes choix, vivre mes projets avec passion. Je voulais avant tout, m’entourer de collaborateurs partageant les mêmes valeurs, ayant le même ADN. Nous avons créé puis développé une société de conseil, AREXA, réunissant des collaborateurs et des experts séniors, de 20 à 35 ans d’expérience professionnelle. Tous porteurs d’un parcours professionnel riche. Tous ayant la séniorité et la maturité nécessaires pour choisir un mode de travail « libre » et autonome.

Notre pilotage est linéaire, sans hiérarchie ; les décisions sont collégiales. Notre organisation favorise une gestion d’agenda simplifiée, un temps de trajet domicile/bureau optimisé. Nous télé-travaillons depuis 20 ans !

Respect de l'autre et bienveillance boostent la performanceNous avons une seule solution déployée dans différents domaines d’application. Pour garantir la qualité de nos expertises et répondre aux problématiques de nos clients, nous devons être capable d’homogénéiser nos pratiques et aligner nos livrables.

Au-delà de ces dispositifs techniques essentiels, nous veillons à être sur le même rythme, nous soutenir mutuellement, partager nos réflexions sans jugement, toujours avec bienveillance.

Avec un turn-over nul depuis 15 ans, on aime croire que ça fonctionne bien !

Avec notre modèle d’organisation, nous étions vus dans les années 90/2000 par certains décideurs comme des « farfelus ». Aujourd’hui ces mêmes décideurs nous témoignent du respect et nous considèrent comme des pionniers. Or nous n’avons pas changé notre mode de fonctionnement, c’est le « monde du travail qui a fortement évolué », bousculé par les fameuses générations Y (millenials) ou Z succédant aux X et aux Xenials.

Sous un autre regard, la crise sanitaire covid-19 met en évidence que notre organisation permet de continuer de travailler en respectant les protocoles sanitaires. Nous avons simplement limité nos entretiens physiques avec nos clients.

AREXA repose sur des valeurs fortes et un ADN commun à tous ses experts et collaborateurs : agir avec Respect de l’autre, Bienveillance, Humilité, Confiance et Adaptabilité. En gardant à l’esprit que ces valeurs sont fondamentales pour réussir un projet, valoriser les femmes et les hommes dans leur poste de travail et préserver le capital humain.

“Qu’on le veuille ou non, on vient au travail avec sa dimension émotionnelle.”


Franck SAUVONNET

Président AREXA | contact@arexa.fr |Linkedin

« La modeste et douce bienveillance est une vertu qui donne plus d’amis que la richesse et plus de crédit que le pouvoir. » – C. De Ségur.

Rejoignez-nous et partageons notre vision !